Photo

Témoignages

ZACH-ALEXANDRE, 13 ans
J’aime bien venir à la maison des jeunes, car je peux être avec mes amis, jouer au pool et faire de la batterie. Merci maison des jeunes !

 

SHAWN, 14ans
J’aime beaucoup la maison des jeunes parce que les intervenants sont capables de faire sourire les jeunes, même s’ils ont perdu un proche, avec plusieurs activités cool.

 

XAVIER, 14 ans 
La maison des jeunes représente pour moi un endroit accueillant avec du personnel chaleureux avec qui on peut parler de nos problèmes. Cela procure un moment de repos convivial avec les jeunes de mon âge pendant l’heure du dîner.

 

ALEX, 14 ans
Il y a plein d’activités à faire à la maison des jeunes, autant des activités de plein air que d’intérieur. Les animateurs sont toujours à l’écoute et amicaux. Je viens pour être avec mes amis et relaxer durant le midi.

 

RAYAN, 14 ans
Je m’appelle Rayan et j’aime venir à la maison des jeunes. La maison des jeunes m’a permis de créer de nouvelles amitiés, d’apprendre le billard et faire des recettes avec les intervenants de la MDJ. J’aime cet endroit qui m’apporte beaucoup dans un milieu rempli de vie. La MDJ représente une partie importante dans ma vie.

 

ROSALIE, 17 ans
Je m'appelle Rosalie et j'ai fréquenté la maison des jeunes de 2013 à 2017! La maison des jeunes m'a permis de me réaliser, de m'impliquer dans ma communauté et de découvrir des gens incroyables! Voyager, étudier, apprendre à me connaitre et rencontrer de nouvelles personnes, voilà ce que m'a permis de réaliser ma MDJ. La Soupape est une deuxième maison où y vit une deuxième famille. À la maison des jeunes, il y a des ateliers de cuisine, d'impro, de financement, de sensibilisation, d'art et tellement plus! 

Lors de mon passage à la maison des jeunes, j'ai eu la chance de faire 2 mandats de 2 ans sur le conseil d'administration de La Soupape. Ce fut une expérience qui m'a appris le champ lexical des C.A., quorum, soumission, budget, trésorier, etc., mais qui m'a aussi appris l'importance de s'impliquer dans sa MDJ. Je suis sortie de mon passage à la maison des jeunes grandie et remplie de beaux souvenirs.

 

RAPHAËL
Cela fait déjà ma 4e année que je fréquente La Soupape maison des jeunes (MDJ). Au début, je ne savais pas vraiment ce que c’était une maison des jeunes. La première fois que j’y suis allé c’était tout à fait par hasard et c’est là que j’ai eu les explications. Puis, j’ai commencé à la fréquenter pour utiliser et jouer avec le matériel disponible. Quelques semaines plus tard, un poste jeune, au sein du conseil d’administration (C.A.), s’est libéré, je ne savais pas vraiment ce que cela était et représentait, mais du genre curieux, je pris la décision d’embarquer et d’y apprendre davantage son rôle. Par la suite, en voyant d’autres jeunes de mon âge qui participaient à de l’improvisation et à des activités d’autofinancement pour faire un voyage à l’été, cela me donna le goût sans hésitation de m’y engager aussi. Grâce à ces activités, cela m’a permis de me faire de nouveaux amis et de vivre plein de nouvelles expériences. Ensuite, en participant à toutes ces activités, j’ai découvert pour la première fois ce que représentait un esprit de gang soudé. Dans le même ordre d’idées, l’autre facteur qui a conservé mon intérêt durant toutes ces années fut les animateurs : une équipe d’intervenants des plus joviale, dynamique et professionnelle, toujours là pour m’écouter et me soutenir. Alors, je pense que pour les besoins de nombreux jeunes comme moi, cela est important d’avoir un tel lieu, que ce soit pour se faire écouter ou lâcher son fou en jouant à des jeux, car sans La Soupape, plusieurs jeunes risquent de flâner dans les rues et de perdre leur motivation à s’impliquer pour faire une activité méritée. Finalement, j’espère qu’elle sera encore ouverte longtemps pour permettre à d’autres jeunes de se développer comme moi j’en ai eu la chance. 

 

SOPHIE
La Soupape a été pour moi, d’abord et avant tout, un havre de paix contre la violence psychologique chez nous. Ayant grandie avec un père alcoolique et une mère dépressive, La Soupape était un lieu de sécurité pour moi. Un endroit où je pouvais aller et qui était propice à des activités saines pour mon âge, exemptes d’alcool et de drogues. Un endroit où on nous stimulait par plusieurs activités, par exemple aller glisser, patiner, soirée film et popcorn et participer à des soirées thématiques comme Halloween et Noël. J’ai siégé à plusieurs comités tels que le conseil d’administration, le journal Le Soupapien et celui pour le voyage en France. Cela m’a permis de développer ma personnalité, mon leadership, ma détermination, ma persévérance ainsi que l’estime de soi. Mon expérience à la Soupape me donnait l’impression d’appartenir à une grande famille « NORMALE ». À la maison des jeunes, j’ai trouvé une oreille ainsi que des réponses à des questions d’ordre sexuel et légal et d’avoir du soutien en ce qui concerne les droits des adolescents. J’ai fait mon premier C.V., guidée par une animatrice qui m’a éclairée dans ma démarche d’emploi. Mais surtout, et Dieu merci, l’encouragement pour éviter le décrochage scolaire. J’ai vu dans leurs yeux une foi en mes capacités. Mon passage à La Soupape a été un tournant marquant pour moi ! Finalement, ce refuge m’a permis d’exploiter mes propres capacités et de développer ma confiance en moi. L’équipe en place à l’époque m’a soutenue et m’a permis de devenir l’adulte accomplie et heureuse que je suis aujourd’hui. N’oublions pas que les jeunes d’aujourd’hui seront les adultes de demain.

 

ISABELLE
La Soupape pour moi et les autres ce fut comme une seconde maison, c’était ma place quand je voulais décompresser de ma journée, de ma famille de huit personnes (pas toujours évident) ou tout simplement quand je voulais parler à quelqu’un de confiance. À travers les années, plusieurs animateurs et animatrices ont fait de la MDJ un endroit où tous étaient acceptés, peu importe de quel milieu ils venaient ou de quoi ils avaient l’air. À travers les activités, chacun pouvait y trouver sa place. De nature très timide et n’ayant pas toujours confiance en moi, Joane a vu en moi une meneuse naturelle, étant impliquée dans tous les projets et activités proposés. Elle m’a demandé si le poste de porte-parole des jeunes au conseil d’administration m’intéressait. J’ai tout de suite accepté et, pour moi, ce fut le début de 4 années où j’ai pu donner mon opinion et où ma confiance en moi n’a jamais mieux été. La maison des jeunes m’a apporté beaucoup, autant sur le plan personnel que professionnel. Je suis ce qu’on appelle un pilier dans ma société par mon implication et mon dévouement à ma communauté.

Rotary
Breton thibault
Fonderie Horne
Hog
Lebleu Communication Humaine
Centraide
Immeubles Théberge
Order loyal des Moose
M.S.J.
Desjardins
Rouyn-Noranda
Moreau
La fondation des Canadiens pour l'enfance

© La Soupape 2018
Une réalisation de TMR Communications: référencement et création de sites Web.